A voir ou à laisser : « Animal Control » sur Fox, où Joel McHale dirige un groupe d’agents de contrôle des animaux hors normes.

Les comédies sur le lieu de travail ne se sont jamais vraiment démodées, mais il semble qu’elles se soient multipliées l’année dernière. Une nouvelle série diffusée sur la chaîne Fox est centrée sur un groupe d’agents de contrôle des animaux à Seattle, qui entrecoupent les appels fous liés aux animaux de manigances liées au travail et à la famille.

CONTRÔLE DES ANIMAUX : LE REGARDER OU LE LAISSER TOMBER ?

Coup d’ouverture : Un camion de contrôle des animaux ramasse quelqu’un devant un immeuble d’habitation. « Si tu me fais venir te chercher, je veux du café », dit Frank Shaw (Joel McHale) à son nouveau partenaire, Fred « Shred » Taylor (Michael Rowland).

L’essentiel : Frank et Shred travaillent dans un district de contrôle des animaux à Seattle. Frank, un ancien flic qui s’est fait virer après avoir dévoilé la corruption dans la police, déteste avoir un nouveau partenaire, car il aime travailler seul, il essaie donc activement de pousser Shred à démissionner. Shred, un ancien champion de snowboard qui s’est cassé le genou, adore son nouveau travail et essaie d’amener Frank à s’ouvrir à lui, mais ce dernier ne veut rien entendre. Il expulse Shred du camion pour avoir fait des blagues nulles avant même d’avoir pris un café.

Deux autres partenaires commencent leur journée. Amit Patel (Ravi Patel), un père de famille qui ne sort jamais, vit par procuration à travers sa partenaire célibataire, Victoria Sands (Grace Palmer), qui mène une vie heureuse sans attaches.

Lors du premier appel de Frank et Shred, Frank laisse Shred faire l’appel lui-même ; alors que le nouveau venu essaie de faire sortir une belette d’un grenier, il met accidentellement le feu à la belette et au canapé des propriétaires.

READ  Bande-annonce de "La Recrue" de Netflix : Noah Centineo travaille maintenant pour la CIA.

De retour au commissariat, Emily Price (Vella Lovell), la patronne nerveuse de la brigade, a préparé des muffins et semble repousser l’officier supérieur d’un autre district, Templeton Dudge (Gerry Dee), qui vient se moquer ouvertement de l’incident de l’incendie de la belette dans le but de s’en prendre au travail d’Emily. La brigade veut la protéger principalement parce que, comme le dit Franks, « elle est facilement manipulable », ce qui explique pourquoi ils ont une presse à panini haut de gamme et sont sur le point d’acheter une machine à expresso haut de gamme pour le bureau.

Amit et Victoria se rendent sur un appel où un chien est resté aux côtés de son maître pendant des jours après la mort de ce dernier. Victoria se demande si ce n’est pas l’occasion d’avoir un autre être vivant dans sa vie, et prend le chien en charge, mais se rend compte que prendre soin du chien serait un sérieux frein à sa vie sociale.

Lors d’un autre appel, dans un élevage illégal d’autruches, Frank prend son bâton de viande et le met dans la poche arrière de Shred, et s’amuse beaucoup lorsque les gros oiseaux poursuivent son partenaire. L’incident incite Shred à demander un transfert, où il devrait faire équipe avec le crétin Templeton, mais une rencontre avec Emily le fait revenir sur sa décision.

Contrôle des animaux
Photo : Kharen Hill /FOX

A quelles émissions cela va-t-il vous faire penser ? Animal Control est une comédie classique sur le lieu de travail, dans la lignée de The Office et Parcs et loisirsmais la série à laquelle elle ressemble le plus est Brooklyn Nine-Nine.

Notre avis : Contrôle des animaux semble comprendre ce qui fait que des émissions comme B99 est un succès, même si son format n’est pas vraiment nouveau. Il s’agit de prendre un groupe de personnalités extrêmes, de les rendre un peu bizarres, de les mélanger et de les lier par un personnage central qui a la possibilité de changer et de grandir, malgré les apparences. C’est une formule que les créateurs Rob Greenberg et Bob Fisher (McHale est aussi un EP) déploient bien ici.

READ  Alyssa Farah Griffin dénonce la "présidence Pokémon" de Trump après la chute de l'indice NFT dans "The View" : "On dirait une pub à 3 heures du matin".

Y a-t-il des gags ? Bien sûr. La plupart d’entre eux sont montrés lors des appels auxquels les agents participent ; un python est enroulé autour du cou d’un receveur des Seahawks ; des autruches courent après Shred ; des lapins sous l’effet de champignons magiques attaquent Amir dans le deuxième épisode. Mais l’alchimie déjà établie entre l’équipe très soudée du Northwest Precinct

McHale est dans son élément dans le rôle du misanthrope Frank. Encore une fois, c’est un territoire qu’il a déjà exploré, car Frank est en fait Jeff Winger dans un uniforme de contrôle des animaux. Mais cela fonctionne parce que nous savons déjà à quel point il est loyal envers les gens de son équipe – même Shred – et qu’il y a des entrées dans sa psyché qui font fondre la façade un tout petit peu ici et là.

Le reste du groupe est un peu plus sommaire, mais il y a suffisamment de base avec, par exemple, Amit et Victoria, pour savoir que plus nous les verrons dans des intrigues secondaires, plus nous apprendrons à les connaître.

Contrôle des animaux est le type de série qui commence par être drôle et bien construite et qui, si on lui en donne la possibilité, élargit son univers. Mais pour l’instant, apprendre à connaître les gens du commissariat nous convient parfaitement.

Sexe et peau : Rien dans le premier épisode. Il semble y avoir un flirt entre Emily et Shred, mais Emily est sa patronne et Shred a une petite amie, donc ça peut rester comme ça. Oh, et quand Dolores (Kelli Ogmundson) instaure une feuille d’inscription pour les toilettes, elle obtient des noms comme « Connie Lingus » (faux) et « Holden Weiner » (vrai).

READ  Chris Rock va enfin aborder le SlapGate dans une émission spéciale de Netflix.

Parting Shot : Frank prend la machine à expresso livrée par Holden Weiner, et dit avec enthousiasme à Dolorès : « On va avoir un réfrigérateur à vin ensuite ! ».

Sleeper Star : Alvina August joue le rôle du Dr Summers, la « vétérinaire sexy » qui travaille au district. Il est amusant de voir que tout le monde essaie de la séduire, mais pour certaines raisons, le docteur a des critères plus élevés que cela.

La ligne la plus pilote : Alors que lui et Shred essaient de dérouler le python du cou du receveur des Seahawks, Frank lui demande des billets. Cela ressemble plus à un gag qu’à une réplique axée sur le personnage.

Notre appel : STREAM IT. Contrôle des animauxLes premiers épisodes de la série ont suscité de grands éclats de rire et ont déjà permis d’établir un ensemble avec une bonne alchimie. Il n’y a rien d’autre à faire ici que de monter.

Joel Keller (@joelkeller) écrit sur la nourriture, le divertissement, l’éducation des enfants et la technologie, mais il ne se voile pas la face : c’est un accro de la télé. Ses écrits ont été publiés dans le New York Times, Slate, Salon, RollingStone.com, VanityFair.com, Fast Company et ailleurs.

Table des matières

Plus d'articles