Melissa Rauch a trouvé la « magie de la sitcom » dans la nouvelle série « Night Court ».

Night Court est de retour en session. La comédie classique est de retour à l’antenne avec une nouvelle série et un nouveau casting, mais avec la même philosophie décalée. Fidèle à Night Court point de vue unique, cette renaissance n’est pas comme beaucoup d’autres que nous avons vues ces dernières saisons. Le but de la série n’est pas tant de réunir l’ancienne bande que de revisiter l’un des décors les plus uniques – et hilarants – de la télévision. Il peut se passer beaucoup de choses en une nuit dans le tribunal le plus bizarre de New York, et cela reste tout aussi vrai en 2023 qu’à l’époque de l’émission. Night Court a été créée en 1984 et s’est terminée en 1992. Il y a des mascottes de Times Square éméchés, des bagarres bizarres et beaucoup trop d’urinations publiques à régler avant le lever du soleil.

Overseeing Night Court L’émission et Night Court ont pour cadre Melissa Rauch, une vétérante des sitcoms, qui est à la fois productrice exécutive et directrice de la série Abby Stone. Rauch souhaitait rester dans les coulisses pour son premier projet après The Big Bang TheoryLe rôle de la fille de Harry Stone, le juge bien-aimé de Harry Anderson, n’était pas initialement prévu pour elle. Mais, comme l’a dit Rauch pendant Night Court’s Lors de la présentation de Night Court à la tournée de presse de la Television Critics Association de l’hiver 2023, elle a commencé à envier l’acteur qui allait finalement jouer le rôle d’Abby, un acteur qui aurait l’occasion de jouer ce personnage aux multiples facettes dans des scènes opposées à celles de Night Court. John Larroquette. Inutile de dire que Mme Rauch s’est retrouvée à porter deux casquettes lors de la reprise.

Decider s’est entretenu avec Melissa Rauch suite à Night Court’s La présentation de la TCA a permis de recueillir son point de vue, non seulement en tant que vedette de cette reprise tant attendue, mais aussi en tant que producteur exécutif de la série. Il peut être difficile de retrouver la magie des sitcoms classiques, mais Rauch a peut-être trouvé la solution. Cela ne devrait pas être surprenant – elle est qui joue la fille d’Harry Stone.


Décideur : Vous sortez d’une décennie sur The Big Bang Theoryla sitcom multicam la plus populaire de ces 20 dernières années. Qu’avez-vous appris de votre passage sur Big Bang que vous apportez maintenant à Night Court en tant que producteur exécutif ?

Melissa Rauch : Il y a une certaine forme de cadence et de rythme dans le multicam que j’aime tellement. Je n’avais jamais fait [a multi-cam sitcom] avant la première fois où j’ai été invité sur [Big Bang Theory] et j’en suis tombée amoureuse. Je me sentais vraiment chanceux de travailler dans la machine très bien huilée qu’était le multicam de Chuck Lorre. Chacun de nos showrunners au fil des années, entre Chuck et Bill Prady et Steve Molaro puis Steve Holland, ils ont dirigé un si beau plateau et je me sens très chanceux d’avoir été en leur présence. Je pense qu’il y avait toujours un niveau de gentillesse qui donnait vraiment le ton. Ce métier va être dur, mais je pense qu’il est primordial que, quoi qu’il arrive, les gens passent avant tout. Et c’est ce que j’ai ressenti à Big Bang et j’espère que vous continuerez à le faire avec nous.

READ  A quelle heure la saison 4 de "Titans" commence-t-elle sur HBO Max ?
NIGHT COURT -- "Pilot" Episode 101 -- Pictured : Melissa Rauch dans le rôle d
Jordin Althaus/NBC/Warner Bros.

Ce qui est intéressant dans le fait de faire revivre Night Court est, vous ne voulez pas faire un strict 1:1 avec de nouveaux personnages remplaçant d’anciens personnages – mais il y a des moyens littéraux de les remplacer. rôles dans la salle d’audience que vous devez remplir. Il doit y avoir un nouvel huissier, un nouveau juge, un nouveau greffier, un procureur, un avocat de la défense, etc. Comment avez-vous créé de nouveaux personnages pour ces rôles qui ne soient pas de simples recréations de personnages passés ?

J’attribue à Dan Rubin, notre showrunner, le mérite d’avoir veillé à ce que, pendant que nous développions [the characters] qu’ils soient tous uniques à leur manière. Et puis, quand nous avons choisi les merveilleux acteurs – Lacretta et Kapil… [Talwalkar] et India [de Beaufort] – ils ont également apporté leur propre vie à ces rôles. Nous nous sommes sentis très chanceux d’avoir John [Larroquette] qui revient [as Dan Fielding]la star de la sitcom qu’il est, et en même temps, nous introduisons ces nouveaux personnages. Les fans de l’original – il y a tellement de choses pour eux ici, il y a des easter eggs, c’est un hommage à l’original. Mais en même temps, les spectateurs qui n’ont jamais vu l’original n’ont pas nécessairement besoin de savoir quoi que ce soit ou d’avoir des connaissances préalables.

NIGHT COURT -- "Pilot" Episode 101 -- Sur la photo : (g-d) Melissa Rauch dans le rôle d
Jordin Althaus/NBC/Warner Bros.

Vous avez dit pendant Night Court’s TCA que vous avez pu Zoomer régulièrement avec John Larroquette pendant le processus de développement. A quel point était-il impliqué dans la détermination de ce qu’une reprise de Night Court ressemble ? Il est également crédité en tant que producteur.

Oui, tout à fait. On lui a soumis l’idée et il a dit : « Non merci, avancez, jeune fille. » Mais il a laissé la porte ouverte comme, ce et j’ai en quelque sorte réussi à m’y glisser. Nous avons eu cette conversation continue sur ce que cela pourrait être et je pense que nous étions tous sur la même longueur d’onde quant à savoir où était Dan Fielding et où il est maintenant quand nous le rencontrerons. Les fans peuvent être protecteurs de la série, mais John va bien sûr avoir ce regard et cette fenêtre sur la série qu’aucun d’entre nous n’a, et il a joué un rôle déterminant dans cette… [development] processus.

Il est si intelligent, si rapide et si drôle, et il était avec nous à chaque étape du processus. Il a présenté la série avec nous, et même s’il l’a fait avec nous, il était toujours très proche de « Ok, je vais présenter. On va voir où ça va. » Mais il ne s’est jamais totalement engagé. Il n’a jamais été comme, « Je fais ça. » Et puis, pendant qu’on écrivait le scénario, il m’a demandé : « Tu vas jouer Abby ? » Et je n’arrêtais pas de dire non. Mais il était définitivement un risque de fuite tout le temps.

READ  Comment Weird Al Yankovic a réussi à réaliser son "biopic" absurde et chaotique avec Daniel Radcliffe
NIGHT COURT -- "Pilot" Episode 101 -- Sur la photo : (g-d) Melissa Rauch dans le rôle d
Jordin Althaus/NBC/Warner Bros.

Plus maintenant. Vous jouez Abby et il est dans la série. Je pense aussi que c’est assez approprié que ça sorte de l’ère de la pandémie. Les sitcoms sont un aliment réconfortant, et en 2020, nous nous sommes tournés vers elles – je veux dire, je ne regardais que de vieilles sitcoms pendant la pandémie. Pourquoi pensez-vous que nous nous tournons vers ce genre de séries quand les choses deviennent difficiles ? Et qu’est-ce qui a fait Night Court la bonne sitcom à faire revivre ?

Il y a quelques raisons, je pense. [Night Court’s premise is] ce générateur d’histoire génial où ces cas fous peuvent arriver et ensuite mener à la façon dont cette famille de travail y fait face. Et pour moi, ce que j’aime tant dans cette série, c’est qu’elle a ces moments si exacerbés, et cette comédie vaudevillesque qui était presque absurde par moments. Et puis il y avait ces beaux moments de cœur. En tant qu’acteur, j’étais très excité à l’idée de jouer cette comédie exacerbée entrecoupée de moments dramatiques sérieux et importants. Cela ne se fait pas tous les jours à la télévision aujourd’hui et c’est quelque chose qui m’a vraiment enthousiasmé dans les sitcoms quand j’étais jeune.

Et je pense qu’étant donné que nous avons tous traversé tellement de choses, comme vous le disiez, nous voulons cette nourriture réconfortante – mais je pense que nous voulons aussi du vrai. Quand on a un personnage de sitcom et qu’on peut en retirer les couches, voir son chagrin et son combat, je pense qu’on rit un peu plus fort. Vous retournez le masque de la comédie et d’un côté il y a la tragédie avant de le retourner à la comédie. Quand j’ai regardé les épisodes originaux et que j’ai vu Dan Fielding dire que la seule chose qu’il voulait, c’était que quelqu’un lui dise « Je t’aime ». Puis, quand il est en train de draguer et qu’on le voit se faire rembarrer, on rit plus fort.

NIGHT COURT -- "Pilot" Episode 101 -- Pictured : (g-d) Melissa Rauch as Abby Stone, John Larroquette as Dan Fielding, India de Beaufort as Olivia -- (Photo by : Jordin Althaus/NBC/Warner Bros. Television)
Jordin Althaus/NBC/Warner Bros.

Et puis l’autre aspect de la chose, c’est qu’avec une série que l’on peut revisiter, je pense à m’asseoir sur le canapé avec mes parents quand j’étais petite. Nous sommes assis là avec ma grand-mère qui n’est plus là. Et donc revisiter [these shows] et de rire à un endroit où vous avez ri avec des gens qui ne sont peut-être plus là, c’est comme si vous riiez à nouveau avec eux. Et pour moi, je pense, alors que nous avons tous traversé beaucoup d’épreuves, c’est vraiment agréable de pouvoir remonter le temps et de se retrouver câlinés sur le canapé à une époque plus douce.

J’aime ce que tu as dit sur Night Court parce que, en tant que l’un des piliers des comédies des années 80 avec Golden Girls et Cheers, Night Court est celle qui a poussé le drame plus loin, mais aussi la comédie. Maintenant que vous faites Night Courtcomment déterminez-vous les limites ? Comme, « Oh, non, cette blague était trop absurde. » Avez-vous déjà trouvé ce moment ?

READ  Drew Barrymore détaille son embarassante blessure au coccyx dans son émission "The Drew Barrymore Show" : "Ce n'est pas une hémorroïde !"

On ne l’a pas vraiment trouvé. Je pense que les scénaristes ont fait un excellent travail pour trouver le bon moment. Mais ce qui est si bien avec une multi-caméra c’est que [live studio] le public est un groupe de discussion et vous avez cette réaction instantanée, et instantanée, comme, « Ok, ajustons ça ici. Voyons si nous pouvons améliorer le rythme ici. » C’est incroyable de voir comment le public peut adhérer davantage à une blague ou se retirer un peu plus. C’est pour cela que j’aime tant ce format, parce que vous ne le faites pas dans une bulle et que vous savez tout de suite ce qui va marcher.

Le nouveau Night Court fait également appel à de grandes stars invitées, comme Faith Ford et Wendie Malick. Vous choisissez presque des artistes de la génération de John Larroquette. Ils sont tout aussi légendaires que lui.

Et arriver à les voir ensemble – ! C’était tellement excitant. Souvent, lorsque j’étais derrière le moniteur pour les scènes auxquelles je n’assistais pas, comme la scène avec John et Wendie Malick ou cette scène avec John et Faith Ford, j’avais l’impression que la petite fille que j’étais, qui était aux premières loges pour regarder ça, perdait la tête. Il y a une électricité entre les stars de la sitcom et nous la voyions à chaque instant. Il y a cette magie de la sitcom qui se produit sur un plateau quand on réunit des gens comme ça dans une pièce et c’était vraiment, vraiment cool d’en être témoin.

En parlant de futures guest stars potentielles, le Buddy Ryan de John Astin est le quasi-grand-père de votre personnage. A-t-on parlé d’un caméo de John Astin, d’un caméo de Zoom, ou autre ?

Ce serait… étonnant. Il ne faut jamais dire jamais. Nous n’avons rien de prévu pour cette saison mais, mon dieu, mon dieu, ce serait cool. Ce serait génial.

NIGHT COURT -- "Pilot" Episode 101 -- Sur la photo : (g-d) Melissa Rauch dans le rôle d
Jordin Althaus/NBC/Warner Bros.

Une chose que les téléspectateurs adorent dans les sitcoms, c’est, bien sûr, la question du « vont-ils/ne vont-ils pas ». Nous en avions un peu dans la série originale Night Court. Quand la nouvelle série commence, Abby est en fait fiancée. Aurons-nous encore droit à la bonne vieille tension « vont-ils/ne vont-ils pas » sur Night Court?

Je pense que oui, un peu. Sans donner de spoilers, il y a un clin d’oeil à ça dans certains épisodes avec [Kapil Talwalkar as] Neil. Le fait de lui donner un fiancé au nord de l’État la rend un peu indisponible. Dans cette première saison, il s’agissait en quelque sorte d’établir les relations avec la famille de la sitcom et, avec un peu de chance, dans les prochaines saisons, nous aurons l’occasion d’en faire plus. Je suis d’accord avec le fait que les relations entre les deux personnages dans la série originale étaient quelque chose qui m’a fait rester à l’écoute et j’ai beaucoup de chance que nous ayons ce casting dynamique avec lequel nous pouvons jouer.

Night Court est diffusé sur NBC le mardi à 20 heures ET, avec de nouveaux épisodes en première partie de Peacock le mercredi.

Table des matières

Plus d'articles