Les stars de « 1923 », Aminah Nieves et Jennifer Ehle, ont eu des « mots de sécurité » l’une pour l’autre sur le plateau.

1923Le deuxième livre de Taylor Sheridan Yellowstone La série préquelle sur les origines de la famille Dutton va dans des endroits inattendus. Le plus surprenant est que la série suit Spencer Dutton (Brandon Sklenar) des tranchées de la Première Guerre mondiale aux plaines sauvages d’Afrique, où il gagne sa vie en chassant les mangeurs d’hommes. L’exploration par Sheridan de l’un des chapitres les plus sombres de l’histoire américaine – les pensionnats gouvernementaux qui ont cherché à dépouiller les peuples indigènes de leur langue et de leur culture – est peut-être moins choquante. Il va sans dire que ces institutions étaient abusives, tant sur le plan physique que mental, et qu’elles ont causé des traumatismes irréparables à leurs élèves captifs.

Jouée par la nouvelle venue Aminah Nieves, Teonna nous permet de comprendre la sombre culture de ces institutions répréhensibles. À l’école pour les Indiens d’Amérique présentée dans le film 1923Teonna, qui est intelligente et déterminée, se distingue par sa nature rebelle. Elle irrite tout le personnel catholique de l’école, mais surtout Sœur Mary O’Connor (Jennifer Ehle). Leur relation combative est pleinement exposée dans le premier épisode, dans une scène tendue où O’Connor bat Teonna pour son insolence. A son tour, O’Connor est battue par le Père Renaud (Sebastian Roché) pour avoir été trop loin dans sa discipline envers Teonna.

Lors d’une brève conversation sur Zoom, nous avons eu la chance de parler à Nieves et Ehle de leurs scènes difficiles ensemble et de ce que Nieves espère que le public indigène retiendra de son personnage.

READ  A voir ou à laisser : "Chris Redd : Pourquoi je suis comme ça ? Sur HBO Max, si la thérapie rend le comédien aussi exubérant, continuez comme ça.

DECIDER : Les pensionnats gouvernementaux sont un élément répréhensible et troublant de l’histoire américaine. Était-il difficile pour les acteurs de revisiter cette institution ?

AMINAH NIEVES : 100%, mais je pense que tout cela fait partie du processus de guérison et que nous devons rendre hommage à nos ancêtres.

Paramount+

Je comprends que YellowstoneMo Brings Plenty, de Yellowstone, était l’un des conseillers culturels sur le plateau. Pouvez-vous nous parler de votre collaboration avec lui ?

JENNIFER EHLE : C’est une personne extraordinaire. C’était un véritable honneur de l’avoir avec nous.

Vos personnages partagent des scènes assez intenses ensemble. Pouvez-vous nous parler de la collaboration entre eux ?

EHLE : Je me sens si chanceuse que ce soit Aminah qui joue Teonna. Cela a fonctionné dès le début, n’est-ce pas ?

NIEVES : Nous sommes tous les deux très conscients de nos limites et avons un profond respect l’un pour l’autre. Dès que nous nous sommes sentis en danger, c’est comme si nous avions des schémas de claquettes.

EHLE : Nous avions des mots de sécurité.

NIEVES : Ouais, on avait tout. Après chaque prise, on s’embrassait. Après la fin de ces scènes, on pleurait ensemble. J’étais très en sécurité.

EHLE : Je devais me sentir en sécurité pour pouvoir faire ces choses abusives. Parfois, travailler sur les choses sombres est le plus amusant à faire. Ce n’était pas amusant. Celui-là n’était pas amusant.

Teonna et Soeur Mary n’ont pas grand chose en commun à part un adversaire en la personne du Père Renaud. Comment cette dynamique va-t-elle se développer dans le reste de la saison ?

READ  À voir ou à laisser : " Bones et tout " en VOD, une romance horrifique sanglante avec Timothee Chalamet dans le rôle d'un cannibale rêveur.

EHLE : J’ai tellement hâte que vous voyiez comment ça se passe.

NIEVES : J’aimerais pouvoir en dire plus.

Ok, donc pas de spoilers ! L’univers de Taylor Sheridan a un public fidèle et dévoué. En tant que nouveaux venus dans ce monde, ressentez-vous une responsabilité envers les fans ?

NIEVES : Plus que pour les fans, je me sens responsable de ma communauté.

Aminah, qu’espérez-vous que le public autochtone retienne de l’histoire de Teonna ?

NIEVES : C’est le moment où les jeunes autochtones commencent vraiment à faire du bruit et à poursuivre le travail que nos aînés ont accompli. Nous nous battons avec tant de détermination parce que nous les avons derrière nous. J’ai hâte de voir tous les indigènes se battre pour eux-mêmes. [laughs]. Je vais devenir émotive alors je vais en rester là.

Table des matières

Plus d'articles