L’émission  » The View  » déclenche un débat frénétique sur l’antisémitisme :  » Ce n’est pas un argument pour dire qu’il faut être des deux côtés « .

The View s’est lancée dans une discussion tendue sur la montée troublante de l’antisémitisme dans l’épisode d’aujourd’hui, au cours duquel Sara Haines et Sunny Hostin se sont à nouveau affrontées alors que les tensions continuent de monter au sein du panel avant les élections de mi-mandat de la semaine prochaine.

Après que des personnalités de premier plan comme Kanye West et le gardien de but des Brooklyn Nets, Kyrie Irving, aient récemment suscité l’indignation pour avoir poussé la rhétorique et les idées antisémites, The View a plongé dans les sujets brûlants, déclenchant un débat sur la réponse à apporter à de tels incidents et sur la responsabilité d’alimenter cette tendance inquiétante.

Alyssa Farah Griffin, The Viewa affirmé que l’afflux d’antisémitisme provenait à la fois de la gauche et de la droite, évoquant le fait que la représentante Ilhan Omar « joue sur les tropes antijuives » avec ses commentaires de 2019 critiquant Israël.

« L’antisémitisme est en hausse partout dans le monde. Ce n’est pas seulement aux États-Unis. Il y a quelque chose de mal dans le fait que cela semble encore s’en sortir », a déclaré Griffin. « Vous avez des dirigeants, de droite et de gauche, qui sont allés trop loin ».

Mais Hostin a répliqué, rappelant à Griffin que Omar « s’est entraîné et s’est exprimé à nouveau » suite aux réactions négatives à ses commentaires sur Israël.

« Les extrémistes d’extrême droite sont responsables de l’écrasante majorité des meurtres liés à l’extrémisme domestique en 2021 », a déclaré Hostin. « Le directeur du FBI a dit très clairement que cela vient d’un seul groupe. Donc ce n’est pas un argument, à mon avis, que vous devriez les deux côtés. Vous devez appeler d’où cela vient. »

READ  A voir ou à laisser : " Garcia ! " sur HBO Max, où un espion des années 60 retrouve une Espagne contemporaine pleine de problèmes.

Haines n’a pas été influencée pour autant, déclarant à son co-animateur, « la partie unique de l’antisémitisme est qu’il est en fait représenté de manière égale et autorisé des deux côtés. Point final. »

Mais ce n’était pas « point final » pour Hostin, qui a répondu sèchement, « je ne suis pas d’accord avec ça ».

Et Ana Navarro était là pour la soutenir, mettant en doute « ce truc des deux côtés » en disant au panel, « Le sectarisme existe partout. Mais il y a une grande différence. La raison pour laquelle je ne pense pas qu’il s’agisse d’une affaire de « deux camps » est que vous avez un Joe Biden qui, il y a deux jours, s’est levé et a fait un discours complet devant la nation contre la violence alimentée par la haine. »

Griffin a répliqué, invoquant une fois de plus les commentaires de Omar, mais Navarro lui a rappelé que la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi avait « fait [Omar] s’excuser » pour ses paroles. Ce rappel a mis Haines en colère, qui s’est opposé à la façon dont Navarro a formulé la question.

Quand nous disons « Mais » et que nous nous concentrons sur les suprémacistes blancs ou que nous faisons ceci, cela convient à notre récit », a-t-elle dit, tandis que Hostin, qui ne voulait pas non plus reculer, a pris la parole pour dire : « Mais l’antisémitisme est enraciné dans la suprématie blanche. »

Haines a continué à parler par-dessus elle, insistant sur le fait que « le problème est que le racisme est le racisme est le racisme. Tout le monde est interpellé. »

The View est diffusé en semaine à 11/10c sur ABC. Regardez le débat animé d’aujourd’hui dans la vidéo ci-dessus.

READ  La police italienne arrête les traiteurs de "Equalizer 3" et saisit plus de 100 grammes de cocaïne : Rapport

Table des matières

Plus d'articles