Le réalisateur d' »Emancipation » déclare que le film est « plus grand » que le slapgate des Oscars et qualifie Will Smith de « gentil ».

Le réalisateur du dernier film de Will Smith, Emancipationa déclaré que le film était « plus grand » que la controverse qui a précédé la cérémonie des Oscars, au cours de laquelle M. Smith a giflé le présentateur Chris Rock après que celui-ci a fait une blague désobligeante sur sa femme.

Réalisé par Antoine Fuqua du Training Day et The Equalizer trilogies, Emancipation s’inspire de l’histoire réelle de Gordon, un esclave en fuite, et suit Peter (Smith) dans son voyage vers le nord, depuis une plantation de Louisiane, pour rejoindre l’Union Army. Le film sortira en salles le 2 décembre, puis en streaming sur Apple TV+.

Lors d’un entretien avec Vanity Fair avant la première de son film, Fuqua a déclaré : « Pour moi, le film est plus grand que ce moment », en référence au Slapgate, avant d’ajouter : « Quatre cents ans d’esclavage sont plus grands qu’un moment ».

Il a exprimé, « Mon espoir est que les gens le verront de cette façon et regarderont le film et seront emportés par la grande performance de Will et tout le travail acharné que toute l’équipe a fait ».

Fuqua s’est ensuite ouvert sur son expérience positive de travail avec Smith, rappelant : « J’ai été avec Will pendant deux ans et je n’ai pas rencontré d’être humain plus gentil. Je suis honnête à ce sujet. Il était gentil avec tout le monde sur le plateau. Will faisait le tour des gens, les embrassait et leur serrait la main – nous avions quelque 300 figurants et militaires. »

Il a ajouté qu’il fallait empêcher Smith de saluer les gens sur le plateau en raison des restrictions du COVID, et a dit que l’acteur essayait sans cesse de donner aux figurants un salaire supplémentaire pour supporter la chaleur de la Louisiane.

READ  Bande-annonce de "La Recrue" de Netflix : Noah Centineo travaille maintenant pour la CIA.

Le réalisateur a déclaré qu’il avait « vu une personne différente de celle-là » pendant la controverse des Oscars, mais qu’il n’avait « rien d’autre que des choses étonnantes » à dire sur l’acteur.

Il a poursuivi : « Chris Rock – je connais Chris – Chris est aussi un bon gars. J’ai passé du temps avec Chris, et je pense que c’est un événement malheureux, et j’espère que nous pourrons aller de l’avant et dépasser cela ». Vanity Fair qu’il espère que les deux peuvent finalement « faire amende honorable ».

Smith a depuis subi les conséquences de l’incident, qui a conduit à sa démission de l’Académie et à une interdiction de 10 ans de tout événement, y compris les Oscars, mais d’autres ne laissent pas passer la gifle aussi facilement. L’animateur des Oscars de l’année prochaine, Jimmy Kimmel, a déjà confirmé que l’événement sera mentionné lors de la cérémonie de 2023.

« Il faut que ça soit évoqué d’une manière ou d’une autre. Vous savez, je ne veux pas vraiment le prendre à la légère nécessairement, parce que pour les comédiens – les comédiens en sont fous », a déclaré Kimmel. « C’est une de ces choses qui, pour un groupe de personnes qui trouvent tout drôle, n’est pas drôle, vous savez ? Mais bien sûr, vous devez le faire. »

Emancipation sortira le 2 décembre au cinéma et le 9 décembre sur Apple TV+.

Table des matières

Plus d'articles