A voir ou à laisser : « Bruiser » sur Hulu, une adolescente en pleine croissance se retrouve au milieu de deux figures paternelles volatiles.

La dernière histoire de passage à l’âge adulte sur le thème de l’homme suit une voie différente de la norme, comme le montre le film « Bruiser ». Bruiserle premier long métrage de l’unité de programmation Onyx Collective de Disney axée sur les BIPOC, fait ses débuts sur Hulu. Imaginez que vous êtes un adolescent qui se débrouille, essayant de ne déranger personne jusqu’à ce qu’une bouche ensanglantée vous fasse remettre en question le conseil de votre père de ne pas riposter. Un étranger essaie de vous montrer une autre voie, principalement parce qu’il sait qu’il y a une histoire sombre et bouleversante derrière ce conseil.

BRUISER: LE REGARDER EN STREAMING OU LE SAUTER ?

L’essentiel : Darious, quatorze ans (interprété par Jalyn Hall), se trouve à un carrefour familier à la plupart des adolescents : comment s’affirmer davantage à l’abri des regards de ses parents. Mais le chemin à parcourir pour y parvenir lui ouvre des blessures dont il n’avait pas conscience auparavant. Pendant les vacances d’été de l’internat, il rentre chez lui dans une ville qui ne l’intéresse guère. Après une bagarre avec un ami qui va trop loin, Darious rencontre Porter (Trevante Rhodes), qui parle à notre protagoniste d’autodéfense. Porter connaissait le père de Darious, Malcolm (Shamier Anderson), et révèle légèrement à Darious que son ami d’enfance est bien plus que ce que l’on croit.

Porter appelle Monica (Shinelle Azoroh), la mère de Darious, dans l’espoir d’organiser une rencontre avec elle et Malcolm pour parler de leur fils. Les trois se sont connus enfants, et il s’avère que Porter est le père biologique de Darious qui essaie de renouer avec son fils après l’avoir abandonné 12 ans auparavant. Malcolm est en colère et méfiant, mais il fait confiance à la décision de Monica de donner à Porter l’occasion de faire connaissance avec Darious, selon leurs conditions prudentes. Cette rage mijote et donne le ton du film.

READ  À voir ou à laisser : " The Reluctant Traveler With Eugene Levy " sur Apple TV+, où la star de " Schitt's Creek " part à l'aventure, même s'il déteste voyager.
Affiche du film Bruiser
Photo : Collectif Onyx

Quels sont les films que cela vous rappellera ? Une grande partie de BruiserL’essence de Bruiser vous rappellera le film de 2016. Moonlightle film de Barry Jenkins qui a remporté l’Oscar du meilleur film. Les films partagent certains éléments cinématographiques – la mise au point de la caméra, les palettes de couleurs monochromatiques quelque peu arides et l’éclairage tamisé confèrent à de nombreuses scènes une intimité qui peut presque sembler inconfortable lorsque les moments de tension se jouent. Il est également facile de penser à Moonlight à cause de Rhodes, qui joue à la fois le protagoniste adulte Chiron dans Moonlight et le vagabond antagoniste Porter dans Bruiser.

Bien qu’il n’ait pas la même durée et que les histoires présentées couvrent une période plus étendue, un autre film acclamé qui m’est venu à l’esprit est l’opus 2014 de Richard Linklater. Boyhood en se concentrant sur la façon dont un jeune enfant devient adulte et doit faire face à une relation père-fils difficile.

La tension qui s’installe entre Darious et Malcolm devient palpable, rappelant la relation entre Troy (Denzel Washington) et son fils Cory (Jovan Adepo) dans la pièce d’August Wilson intitulée Fences, la pièce de théâtre emblématique que Washington a adaptée pour le film de 2016.

Une performance qui mérite d’être vue : La présence de Rhodes est incontournable, et pour une bonne raison. Il joue le rôle de Porter avec un charme discret qui dément tout le mystère qui se dégage lorsqu’il est devant la caméra. Vous avez l’impression qu’il va vous entraîner sur un chemin sombre, et finalement, alors que vous vous engagez tous les deux sur cette voie, vous sympathisez avec lui presque tout au long du film.

READ  Y aura-t-il une saison 2 de "Reasonable Doubt" sur Hulu ?

Dialogue mémorable : Lors d’une confrontation entre Malcolm et Porter, vous pensez que les deux vont en venir aux mains si l’un dit les mauvais mots à l’autre. Porter se balance très légèrement alors qu’il se trouve face à face avec Malcolm, dont la colère frémit. Il montre le coeur de Malcolm et dit calmement « tu as une maladie dans ton coeur, mon pote. C’est en train de tuer ta famille. »

Sexe et peau : Zéro sexe, mais quelques minutes de peau. Lorsque l’on nous présente Porter pour la première fois, on voit immédiatement que Rhodes est incroyablement ciselé. De toute évidence, l’homme de 33 ans continue de faire de l’exercice – il a été joueur de football au lycée et ancien sprinter à l’Université du Texas.

Notre avis : Le titre seul suggère la violence, bien qu’il ne s’agisse pas – pardonnez le jeu de mots – d’un film brutal, loin de là. Le titre est plutôt une métaphore de ce qui reste lorsque quelque chose va irrémédiablement mal dans une relation père-fils. Les scénaristes Ben Medina et Miles Warren (ce dernier a réalisé le film) utilisent des anecdotes sur la violence pour renforcer la tension du film, tout en étant sélectifs dans l’utilisation d’actes violents réels. Ce qui est également unique dans Bruiser est que, bien qu’il y ait un casting majoritairement noir et brun, ce n’est pas une histoire exclusivement noire et/ou brune. Cela devrait aider les spectateurs de tous bords à adopter le film, car les films sur la paternité et/ou la violence dans ces communautés peuvent rapidement se transformer en clichés usés et inexacts.

READ  À voir ou à laisser : " Lumières, caméra, Noël " sur Hallmark est une comédie romantique méta qui compte parmi les meilleures de la chaîne.

Notre appel : STREAM IT ! Il y a du bruit autour Bruiser en raison de la façon dont Hall et Rhodes partagent l’écran dans leurs rôles respectifs. Dans le cas de Hall, il joue le rôle de Darious avec une relatabilité qui touchera les adolescents qui peuvent partager la même expérience que le personnage ou connaître quelqu’un qui le fait. Rhodes a percé dans Moonlight et a été chargé de porter une partie ou la totalité de la charge pour d’autres sorties majeures, telles que Le Prédateur et Mikela série non autorisée de Hulu sur Mike Tyson. Pourtant, son passage dans Bruiser a l’impression d’avoir atteint sa pleine puissance en tant qu’acteur dramatique. Bien qu’il ne s’agisse pas d’un film parfait – sa fin plaira à certains et en frustrera d’autres – il parvient à dominer l’écran sans assombrir la lumière de ses co-stars, en particulier Hall. Nous ne savons pas encore si Rhodes est « LUI », mais il est certainement en lice pour d’autres rôles principaux.

Jason Clinkscales est le fondateur et rédacteur en chef de The Whole Game, et son travail a été présenté à Awful Announcing, The Week et Dime Magazine. Originaire de New York, il a également été analyste de recherche sur les médias dans des réseaux de télévision et des agences de publicité.

Table des matières

Plus d'articles