Béziers : l'ignominie, à nouveau

  • Par mjs34
  • Le 15/08/2016
  • Commentaires (0)

Que Robert Ménard, maire de Béziers, utilise les panneaux publicitaires de la ville pour mener une campagne violente contre un journal aussi implanté localement que Midi Libre est une ignominie, doublée d'une atteinte grave à la démocratie.

Cette campagne, plus que d'être violente, révèle les ressorts bien connus du discours de l'extrême droite : démagogie, populisme, division, haine.

Dans les temps troubles que nous vivons, où notre démocratie républicaine est attaquée en son coeur - ses valeurs -, notre rôle à tous, et particulièrement aux élus du peuple, est de ne rien céder sur ce terrain, d'abord culturel.

La liberté de la presse est une condition sine qua non de la démocratie. Elle a été remise en cause durement par le même qui était censé la défendre il y a quelques années de cela, avec RSF.

Dénier aux organismes de presse le droit de s'organiser comme ils l'entendent, librement, est inacceptable. Surtout quand cela émane de responsables politiques élus qui ont la charge précisément de garantir cette liberté essentielle.

Robert Ménard, qui n'en est qu'à sa énième provocation, ne doit pas nous indifférer. Malgré l'immondicité de ses réactions, campagnes et propos, et leur récurrence, il nous faut plus que jamais ne rien lâcher et ne pas baisser les bras.

Aussi facile à dire que dur à solutionner, l'enjeu est tout simplement la République. Saura-t-elle vaincre les idées nauséabondes de cette extrême-droite sans limites ? Nous ferons tout pour. Béziers tout comme la France le méritent.

14011921 800207223414721 1052824513 n

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau